À la frontière de la perception, à la frontière de la raison, à la frontière du sens, le silence rejoint la matière pour dire ce qui se cache, pour visualiser ce qui se cherche et pour retrouver notre émotion au cœur de l’image.

 

Au travers des travaux présentés dans l’exposition « La Densité du Silence », Maryanick Ricart et Pascale Simonet utilisent l’estampe sous toutes ses formes : impression, monotype ou estampage.

 

Multiples processus afin de creuser la matière, sculpter son écorce puis, par le jeu de l’impression, révéler ce qu’elle a à nous dire ou à nous taire... manipulations diverses pour rendre intelligible le Silence, explorer sa Densité.

Exposition à la Galerie d’Alfred
La densité du Silence

Du vendredi 31 janvier 2020
Au lundi 17 février